Chemin de fer - Michel Joiret

Chemin de fer - Michel Joiret

15,00 €Prix

Roman, septembre 2016
148 pages
ISBN 978-2-8070-0095-7
15,00 EUR
 

Un circuit sur la moquette : rails, motrice, quatre wagons, la gare, le sifflet… Une enfance comme un voyage perpétuellement fantasmé. Jusqu’à ce que la famille se dédouble, deux chambres en alternance, plus de place pour le circuit et presque plus d’enfance…
La retraite venue, Valentin Duvalois restaure son rêve : un appartement proche de la gare du Midi, les songeries sur un quai d’où il ne partira jamais, le précieux album des coupons mauves d’autrefois… Les départs et les arrivées des autres accélèrent le passage des jours. Roulements des boggies, sourire de la jeune Africaine qui officie au snack, trilles du canari Aristote – un présent de son ami Karim, l’épicier de la rue. Puis cette grève des cheminots, pétards le jour, silence la nuit… Et ce wagon éclairé sur une voie latérale. Immobile, improbable.

 

Lien de l'ebook

Il y a toujours une gare à quelques pas de sa chaise, de sa vie ! Maison, appartement, studio, abri de jardin… Une gare au centre de la ville, une autre dans un lacis de voies inextricable où se perdent les yeux. Ou alors une gare de triage où paissent des wagons comme de gros crapauds assoupis. Où nul ne peut marcher sans se faire happer par un convoi fantôme. Une gare où l’on vient la nuit quelquefois, pour réparer les aiguillages et assurer la fiabilité des lignes de fuite. Les soudeurs éclairés par des phares lunaires s’appliquent à ferrailler tandis que le promeneur cligne des yeux devant la mitraille d’abeilles qui trouent les bâches de l’obscurité. Sans parler du départ, des vieux trains d’abord qui font siffler les rails avant de projeter au loin le même jazz ancien, Tony Williams, ou Elvin Jones, lentement puis de plus en plus vite : toucoutou, toucoutou, toucoutou… ainsi jusqu’à la vitesse extrême et le positionnement de la note métronomique : coutou, coutou… Hypnose involontaire du sommeil lourd d’images traversées et du fracas silencieux des paysages récurrents.